Français
Roger TOULOUSE
Orléans (1918-1994)
Peintre, sculpteur,
illustrateur et poète
Revue N° 2 - (septembre 1997) pages 15 à 17
Vign_4-cadou_quatre_portraits_r

      
      
               Quatre poèmes de


        René Guy CADOU


           sur quatre portraits de


        
Roger TOULOUSE



par José Millas-Martin

 


Jean Bouhier m’avait parlé dans les années 50, d’un peintre de leurs amis qui était très lié avec les poètes de l’Ecole de Rochefort. Il s’agissait de Roger Toulouse.

J’allais à Orléans voir Toulouse, qui habitait, à cette époque, Quai Saint laurent. On connaît la chaleur de l’accueil des Toulouse, sa femme Marguerite et Roger. On peut relever, dans la préface qu’en a écrite Michel Manoll, ces lignes : « Cet atelier était juché, en ce temps-là, dans un belvédère net et nu comme une boîte de magicien, où miroitaient tous les reflets du fleuve, avivé par la cire balsamique vernissant les parquets. »

Dans son atelier, Roger me fit découvrir ses tableaux en cours de composition. Il me proposa la lecture des « Quatre poèmes » de Cadou que lui avaient inspirés les quatre portraits. Ceux-ci s’intitulaient : 
                   
        Le jeune Homme à la médaille 
        L’Homme au képi de garde chasse 
        Le jeune Homme de l’hospice 
        L’Homme au tablier de boucher


On notera la permanence du mot « homme » dans les quatre titres.

 

Vign_1a_1947_le_jeune_homme_a_la_medaille


Cadou avait traduit ces portraits en consacrant un poème à chacun d’eux. Dans ces quatre tableaux, Roger exprimait une tendresse particulière pour ces gens du peuple qui vivaient simplement leur vie quotidienne. Ils apparaissent saisis dans l’instantané de leur respiration.

Ainsi, Le jeune Homme à la médaille a ce regard naïf et soumis des humbles, des oubliés des autres. Il reste rêveur devant un poteau.

Après avoir lu le poème de Cadou, Roger dessina un frémissement de lignes courbées, inquiétantes et agressives. Apparaissent un pendu à une potence, un volcan en éruption au loin, une grande croix de bois couchée sur le sol. Le dessinateur a ajouté un arbre décapité et a barré d’une croix le visage du supplicié.

                                                Le jeune Homme à la médaille (1947)
                                               Huile sur toile - Musée des Beaux-Arts d'Agen

Vign_1c_dessin_pendaison_medaille

 Illustration pour Le jeune Homme à la médaille
Extrait du livre édité à Paris par José Millas-Martin en 1953
Quatre poèmes de René Guy Cadou sur quatre portraits de Roger Toulouse

Les trois autres dessins à l’encre de Chine bistre ont la même tension dramatique et frémissante ; leurs mouvements les placent dans une situation précaire.

Nous avions fait part de notre intention d’éditer l’ensemble, tableaux, poèmes, dessins, à Hélène Cadou qui s’était enthousiasmée pour ce projet. Hélène regrettait que le poète ne soit plus là. A cette époque, Cadou était peu connu, et il a fallu, tous ensemble, une certaine dose de foi et d’inconscience pour mettre au point cette édition.

Vign_3a_1947_le_jeune_homme_de_l_hospice

Dans Le jeune Homme de l’hospice, dont je possède trois ébauches successives, on sent l’évolution du peintre et de son dessin. La charrette est placée au milieu d’une salle austère, un drap recouvre un corps caché sur lequel Roger a écrit « la mort cachée ». On sent l’humidité de la salle qui vous met mal à l’aise. Le jeune homme ouvre la porte et reste figé d’inquiétude.

Tous les personnages de ces quatre illustrations sont seuls face à eux-mêmes. Il y a une dimension métaphysique dans ces dessins de Roger. Les symboles y sont nombreux. Des premières toiles réalistes, et grâce aux poèmes de Cadou, on glisse dans un univers à la limite de l’ésotérisme. Les symboles suggèrent une autre vision du monde, des choses et des gens.

Manoll parlait d’osmose...

Le jeune Homme de l'hospice (1947)
Huile sur toile - Musée des Beaux-Arts d'Orléans

Vign_3c_dessin_porche_hospice

Illustration pour Le jeune Homme de l'hospice
Extrait du livre édité à Paris par José Millas-Martin en 1953
Quatre poèmes de René Guy Cadou sur quatre portraits de Roger Toulouse

A cette époque, j’étais typographe dans une imprimerie commerciale. Il me fallut acheter des caractères qui puissent s’adapter à cet ouvrage. Une série appelée « Egyptienne » nous plut.

Vign_2a_1947_l_homme_au_kepi_de_garde-chasse


J’achetais une casse typo, je distribuais les caractères dans chaque case réservée à une lettre, chiffre ou signe orthographique, la case la plus grande étant le « e », la lettre la plus utilisée en français. Je « levais » mes lettres et composais chaque ligne et chaque page.

J’étais en relation permanente avec Roger. Je faisais plusieurs fois le voyage à Orléans afin de mettre au point certains détails et donner une homogénéité à l’ouvrage.

Une précision parmi d’autres : Roger avait dessiné des « lettrines » pour le début de chaque poème. La « lettrine » est une grosse lettre qui parfois débute un texte. Roger avait créé quatre lettrines avec un symbole, extrait du dessin de chaque poème.
 


                                                                        L'Homme au képi de garde-chasse (1947)
                                                          Huile sur toile - Collection particulière

Vign_2c_dessin_maison_garde-chasse

Illustration pour L'Homme au képi de garde-chasse
Extrait du livre édité à Paris par José Millas-Martin en 1953
Quatre poèmes de René Guy Cadou sur quatre portraits de Roger Toulouse

 Lorsque j’avais deux pages de composées, je les imprimais. Je passais à la main le rouleau recouvert d’encre spéciale sur les caractères en plomb des deux pages, et ensuite je poussais le petit cylindre de la presse à épreuves sur ces deux pages pour l’impression proprement dite. Après, j’étais obligé de « distribuer » tous les caractères dans chaque case ... et de recommencer la distribution de deux nouvelles pages, etc... Ce travail dura environ trois mois.

Vign_4a_1948_l_homme_au_tablier_de_boucher


J’imprimais soixante-six exemplaires plus quelques autres réservés aux collaborateurs de cette édition. Nous avions choisi un papier pur chiffon à la forme des Papeteries du Marais, fabriqué feuille à feuille, dont six exemplaires marqués A à F.

L’ensemble des pages formait un livre aux feuilles libres qui tenaient dans un double emboîtage façonné spécialement pour cette édition. Nous avions choisi avec Roger un grand format, le 21 x 27.

Sur ce superbe papier, j’imprimais en deux couleurs : noir et pourpre de Tyr.


L'Homme au tablier de boucher (1948)
Huile sur toile - Collection particulière

Vign_4c_dessin_cheval_boucher

Illustration pour L'Homme au tablier de boucher
Extrait du livre édité à Paris par José Millas-Martin en 1953
Quatre poèmes de René Guy Cadou sur quatre portraits de Roger Toulouse

Il reste à présent quelques exemplaires parmi les amis et les collectionneurs. La Bibliothèque Nationale, la bibliothèque d’Orléans et le musée des Beaux-Arts d’Orléans en possèdent chacun un exemplaire.

Cette édition ne nous appartient plus.  Elle vit sa propre vie, dans le silence vivant du temps.



                                                                                            lire les quatre poèmes de René Guy Cadou

Sommaire Revue N° 2

    Septembre 1997

Editorial
lire la suite

 

Un poète, un ami

 

Les arts en province, éléments pour un portrait de Roger Toulouse

(René Guy Cadou)

lire la suite

 

Roger Toulouse

(René Guy Cadou)

 

Notes sur le poème « Roger Toulouse » de René Guy Cadou et sur la publication qu’en fit Pierre André Benoît en 10 exemplaires le 15 février 1949

(Pierre Garnier)

 

Roger Toulouse, poème de René Guy Cadou édité par      P.-A. B. Note descriptive

(Jean-Louis Gautreau)

 

Quatre poèmes de René Guy Cadou sur quatre portraits de Roger Toulouse

(José Millas-Martin)

lire la suite

 

Etudes de l’œuvre

 

Participation de Roger Toulouse à l’ornementation des façades du Centre municipal et du musée des Beaux-Arts d’Orléans

(Isabelle Klinka-Ballesteros)

lire la suite

 

Les principaux thèmes traités pendant la période des triangles

(Jean-Louis Gautreau)

 

Etude d’un tableau « Le Dinosaure au Rocher »

(Jean-Louis Gautreau)

 

Anecdotes et biographie

 

Les ateliers de Roger Toulouse

(Jean-Louis Gautreau)

 

Une exposition Roger Toulouse à Orléans en 1965

(Jean-Louis Gautreau)

lire la suite

 

Roger Toulouse et Marcel Béalu, l’amitié de deux jeunes créateurs

(Jean Perreau)

 

Hommage en miroirs à Roger Toulouse

 

Poème

(Pierre Garnier)

 

Quai Saint Laurent, poèmes pour quelques amis, 1948. Des notes en attendant une étude

(Pierre Garnier)

lire la suite

 

Sur un tableau blanc de Roger Toulouse

(Pierre Garnier)

 

Document

 

Une fenêtre ouverte sur le rêve

(Michel Manoll)

lire la suite

 

Silence et Cri

(Jean-Jacques Lévêque)

 

Parution d’un livre d’art

 

Roger Toulouse (1918-1994), peintre et illustrateur, de Marguerite Toulouse et Jean Perreau

(Pierre Garnier)

 

Poème

 

Roger Toulouse

(Thierry Guérin)

 

Vie de l’association

 

Les œuvres de Roger Toulouse conservées au musée des Beaux-Arts d’Orléans

Dons au musée des Beaux-Arts d’Orléans

Les évènements de l’année

Le courrier des lecteurs

Composition du Conseil d’Administration

© Copyright "Les Amis de Roger Toulouse"
Créer un site avec WebSelf