Français
Roger TOULOUSE
Orléans (1918-1994)
Peintre, sculpteur,
illustrateur et poète
EDITO revue n° 1 - juin 1996 (page 9)
pt_r01_couverture_reduite

      
   Notre ami Roger Toulouse





par Pierre Garnier,
président de l’association
Les Amis de Roger TOULOUSE





Il n’est pas si courant de rencontrer un homme, je veux dire qui a vécu, jusqu’au fond de sa vie, son œuvre. Dans la position du peintre tourné vers sa toile, face à elle, chargé par l’humanité et le monde de les exprimer par dessins et couleurs. Je veux dire aussi tourné en amitié et en amour vers les hommes, les autres êtres, et l’Etre simplement, énormément. Tel fut et tel est dans son œuvre Roger Toulouse.


S’il est un peintre de ce siècle qui a « réfléchi » (dans le sens aussi de réfléchir le monde), avant et pendant l’élaboration de ses tableaux, c’est bien Roger Toulouse : aucun signe de « jeté » sur la toile ; tout est pensé en création, la vie et l’œuvre. Et cette attitude déjà originale, à une époque tentée par le génial barbouillage, l’approximatif, le non-vécu, le non-pensé, le non-être (le virtuel) qui sera bientôt sa manière d’être en n’étant pas. C’est en cela déjà qu’il est attachant, mais aussi déroutant pour beaucoup, sans doute trop habitués à la « poudre aux yeux » généralisée. Et aux œuvres qui apparaissent pour aussitôt disparaître, et aux stars qui scintillent et s’éteignent, à tout ce qui affleure et aussitôt de noie.


Notre mission à nous, les Amis de Roger Toulouse, sera donc d’abord de maintenir l’œuvre en bonne vie, de la faire connaître, de la rendre en quelque sorte insubmersible. Ce sera aussi de donner à chacun à vivre l’homme tel qu’il fut, tel qu’il est, à travers Marguerite, sa femme, et tous les amis qui le connurent et continuent de le connaître.


Enfin et surtout de montrer que son œuvre est une genèse (une origine qui n’a rien à faire avec le trop fameux big bang) avec choses et êtres, et constructions, et ciels, et jardins ouverts et secrets, et natures mortes et vivantes, et hommes qui pensent, font des poèmes, vivent des catastrophes et son eux-mêmes des catastrophes, et entrent (comment ?) dans l’espace...

Sommaire Revue N° 1

Juin 1996

 

Propos

 

Jean-Pierre Sueur

Maire d’Orléans

 

Eric Moinet

Conservateur en chef des musées

 

Editorial

 

Notre ami Roger Toulouse

(Pierre Garnier)

lire l'article

 

Notre fidélité

(Jacques Delpeyrou)

 

Poèmes

 

Roger Toulouse, les drapeaux

(Jean Rousselot)

 

Roger Toulouse, la ville en fête

(Jean Bouhier)

 

Biographie

 

Principales dates de la vie de Roger Toulouse

(Jean Perreau)

lire l'article

 

Etudes de l’œuvre peint

 

Quelques précisions à propos de Roger Toulouse et de son œuvre (extraits)

(Jean Perreau)

lire l'article

 

A propos de l’œuvre graphique de Roger Toulouse

(Isabelle Klinka-Ballesteros)

 

Histoire du portrait de Max Jacob « Le Poète à l’Orchidée » 1942

(Jean-Louis Gautreau)

lire l'article

 

A Max Jacob - poème

(Roger Toulouse)

 

« Le portrait de Suzy Solidor » 1962

(Jean-Louis Gautreau)

Lire l'article
 

Sur quelques dessins préliminaires de Roger Toulouse

(Jean-Louis Gautreau)

 

« La Cathédrale verte » 1963

(Jean-Louis Gautreau)

 

Les dernières œuvres

(Pierre Garnier)
Lire l'article 


Document

 

Roger Toulouse, grand peintre et grand dessinateur solitaire

(Jean Rousselot)

lire l'article

 

Vie de l’association

 

Don de Marguerite Toulouse au musée des Beaux-Arts d’Orléans


Les expositions et manifestations de l’année


Composition du conseil d’administration

© Copyright "Les Amis de Roger Toulouse"
Créer un site avec WebSelf