1989 - 1994

La fin d'une vie : Le blanc, puis le noir

1985 - ILA_8 (i).jpg

De la fantasie

Vers 1987, les éléments se déstructurent parfois, explosent, s'envolent dans l'espace du tableau et semblent vouloir poursuivre leur trajectoire au-delà des limites du cadre


("Ila_8", 1987)

 

Roger Toulouse donne libre cours à sa fantaisie, à la limite de l'abstraction, il joue avec cette troisième dimension interdite au peintre. Et parce qu'elle lui est interdite, rejoignant ainsi la longue tradition des peintres de tous les temps, il va travailler à rendre l'espace, son espace imaginaire.

De 1989 à 1991, Roger Toulouse produira un ensemble d’œuvres qui, tout en restant proches des précédentes par l'esprit, se remarquent par l'usage intensif du blanc. Ces peintures aux compositions très complexes, très élaborées, très raffinées, constituent, dans l’œuvre du peintre, une dernière période d'apaisement, de plénitude, d'absolue maîtrise de ce langage qu'il a créé de toutes pièces, ("Solitude", 1990 ; "La Guerre du Golfe", 1991).

Le retour de l'art abstrait

Obsédé par les conflits qui éclatent à travers le monde, le peintre attribue des noms évocateurs, échos lointains de l'actualité immédiate ("Karabakh", "Sarajevo" (1993), "Irak", etc.) à des compositions sombres dont les éléments se désagrègent progressivement. Quelques rares éléments figuratifs subsistent, avant de disparaître dans le complet anéantissement de l'abstraction. Le pessimisme du peintre, atteint par une maladie qui le fait souffrir au quotidien, s'exprime aussi par le noir de fumée dont il recouvre ses compositions, jusqu'à les faire disparaître. Ses forces déclinantes l'incitent à privilégier des collages de petits formats.


Un dessin préparatoire restera sur sa table de travail, ultime projet inachevé : on y voit un éparpillement de petits morceaux colorés, comme une vie qui s'effrite.

1993 - L'Alerte (i).jpg

Le don de Marguerite Toulouse

En 1995, Madame Marguerite Toulouse a fait don de 40 tableaux de Roger Toulouse au Musée des Beaux-Arts d'Orléans qui détenait déjà d'autres œuvres. Les musées d'Agen et de Quimper présentent également des œuvres du peintre.

1939 - Portrait de Marguerite Toulouse 2.jpg
1942 - Marguerite Toulouse (i).jpg

Les dons de Marguerite Toulouse au musée 

Portrait de Marguerite Toulouse (1942)
 

1979 - Composition au Tank.jpg

Les œuvres au musée des Beaux-Arts d'Orléans

Composition au Tank (1979)